Dounguouri soko, ragoût nigérien

Quand j’ai vu que le dounguouri soko était un ragoût nigérien traditionnel à base de haricots qui ressemble à un cassoulet français, tout de suite, je me suis dit que j’allais accompagner Sophie du très beau blog voyageur la Tendresse en cuisine pour saluer les habitants du Niger à l’occasion de leur fête nationale le 18 décembre. En regardant la recette, pas de chance, il se fait avec de l’agneau. Qu’à cela ne tienne, je vais faire tout pareil … avec du porc. Ben quoi, ce serait trop bête de ne pas accompagner Sophie pour une simple question d’agneau. Et bien, c’est super bon. Je vous le recommande avec ou sans agneau !

J’ai pris cette recette sur le site 196 flavors.

Photo de recette de dounguouri soko, ragoût nigérien, mijoté, cuisine du monde, Niger, plat, haricots blancs, cassoulet africain, poivrons, tomates de Kilomètre-0, blog de cuisine réalisée à partir de produits locaux et issus de circuits courts

À propos de cette recette

45 minutes
3 heures 30
6 personnes

Liste des ingrédients

Mettez les haricots à tremper dans un grand volume d’eau froide 12 h avant de préparer votre recette.

Égouttez les haricots, rincez-les et remettez-les dans un grand faitout à cuire une heure avec le bicarbonate (natron dans la recette initiale, il semble que ce soit la même chose).

Dans une cocotte à fond épais (fonte par exemple), faites revenir la viande de tous les côtés.

Pendant ce temps, épluchez les oignons et hachez-les grossièrement.

Ajoutez-les ainsi que les poivrons hachés (si possible mettez deux poivrons verts et deux rouges, moi j’ai mis des Picard des trois couleurs).

Faites-les revenir pendant cinq minutes.

Ajoutez les tomates coupées en dés (parfait si vous en avez congelées l’été dernier. moi, je n’en ai plus, j’ai mis 400 g de coulis maison).

Poursuivez la cuisson cinq minutes.

Ajoutez le concentré de tomates et les haricots sans leur jus (prenez-les avec un écumoire).

Fermez la cocotte et laissez bien cuire (une heure ou une heure trente). Les haricots et la viande doivent être bien tendres.

Salez et poivrez en fin de cuisson.

Ce plat se sert accompagné de mayonnaise. Et bien, je ne sais pas si vous le sentez ainsi mais moi, nature, il me va bien !

1

Mettez les haricots à tremper dans un grand volume d’eau froide 12 h avant de préparer votre recette.

Égouttez les haricots, rincez-les et remettez-les dans un grand faitout à cuire une heure avec le bicarbonate (natron dans la recette initiale, il semble que ce soit la même chose).

2

Dans une cocotte à fond épais (fonte par exemple), faites revenir la viande de tous les côtés.

3

Pendant ce temps, épluchez les oignons et hachez-les grossièrement.

4

Ajoutez-les ainsi que les poivrons hachés (si possible mettez deux poivrons verts et deux rouges, moi j’ai mis des Picard des trois couleurs).

Faites-les revenir pendant cinq minutes.

5

Ajoutez les tomates coupées en dés (parfait si vous en avez congelées l’été dernier. moi, je n’en ai plus, j’ai mis 400 g de coulis maison).

Poursuivez la cuisson cinq minutes.

Ajoutez le concentré de tomates et les haricots sans leur jus (prenez-les avec un écumoire).

6

Fermez la cocotte et laissez bien cuire (une heure ou une heure trente). Les haricots et la viande doivent être bien tendres.

Salez et poivrez en fin de cuisson.

7

Ce plat se sert accompagné de mayonnaise. Et bien, je ne sais pas si vous le sentez ainsi mais moi, nature, il me va bien !

Toutes saisons,Plats uniques,Plats avec de la viande,Economique,Cuisine du monde,Cuisine africaine
2 commentaires
  1. Dominique
    Dominique
    2 mars 2022 at 18 h 26 min

    Bonsoir et merci pour ce blog qui fait voyager nos papilles. Je suis cependant surprise par la recette de ce ragoût nigérien. Le Niger, où j’ai vécu 7 ans, est un pays musulman, les plats se font donc dans l’ordre alphabétique soit avec du bœuf, soit avec du mouton, soit avec du poulet, mais certainement pas avec du porc. Ici il s’agit d’une cuisine fusion ce qui n’empêchera pas cette recette d’être tout à fait goûteuse.

    Reply
    • Martine Pineau
      Martine Pineau • Post Author •
      2 mars 2022 at 21 h 08 min

      Bonsoir et merci Dominique pour votre gentil message très indulgent. J’ai réalisé un tour du monde en publiant à l’occasion de chaque fête nationale un plat du pays par amitié pour mon amie Sophie qui tient l’association Cuisiner pour la paix. Parfois, j’ai modifié un ingrédient soit parce que je ne le trouvais pas, soit parce que je ne l’aimais pas (ex de l’agneau). A vous lire, je vois que j’ai juste pris celui qui ne fallait pas pour cette recette. Bon, je pourrais la refaire avec du boeuf ou du poulet. Bonne soirée et merci à vous, Martine

      Reply
Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *.